Un chinois se porte acquéreur de chevaux français prometteur

sport equestre

Une excellente affaire vient d’être réalisée par des élevages de chevaux en France par l’intermédiaire de l’Union Nationale Interprofessionnelle du cheval qui a réussi à vendre quinze équidés ainsi qu’un embryon à un chinois.
La région des Pays de la Loire par sa présence en Chine avec un bureau de promotion économique a réussi à faire acheter quinze chevaux d’une sélection de régions françaises, incluant treize juments et deux étalons et un embryon à un chinois soucieux de bâtir un élevage.

L’union nationale interprofessionnelle du cheval (Unic) promeut au niveau international l’excellence française en la matière, et sert d’intermédiaire entre acheteur et vendeur. Elle est par la suite intervenue pour finaliser la vente, après une phase de négociation et de montage du dossier très intenses.

Une excellente nouvelle pour le monde équestre en France qui trouve là une vitrine rêvé pour exporter son savoir-faire dans un pays au fort potentiel de croissance.

Les prochains Jeux chinois, une opportunité à saisir pour l’Unic

Les chevaux vendus devraient prochainement rejoindre le continent chinois après avoir satisfait aux exigences sanitaires, les prochains Jeux chinois qui se dérouleront en 2013 sont aussi une opportunité à saisir pour l’Unic. La France à une occasion unique de resserrer les liens avec la Chine dans les sports équestres en assurant notamment la formation de cavaliers chinois dans la perspective de ces jeux.

Séduits par le savoir-faire des Français en la matière, ceux-ci ne pourront qu’inciter d’autres acheteurs à fort potentiel économique d’investir dans des chevaux tricolores, pour le grand bien du secteur !